Une lettre de vous, Jessica Brockmole

Une lettre de vous, Jessica BrockmoleUne lettre de vous, Jessica Brockmole, paru le 10 Avril 2014 chez Presses de la Cité, traduit de l’anglais par Valérie Bourgeois, 282 pages.

Le résumé du livre :

Ce roman épistolaire se divise entre deux époques : la première Guerre Mondiale et le début de la Seconde Guerre Mondiale. Le présent de l’histoire se situe en 1940 où Margaret correspond avec son ami Paul qui est un peu plus qu’un simple ami d’ailleurs. Paul est engagé sur le front mais il lui a fait sa demande. Celle-ci s’interroge. Sur ses liens avec Paul, sur ses origines. En effet, sa mère l’élève seule depuis toujours sans vouloir lui parler de son passé ni lui révéler l’identité de son père. Mais Margaret est, tout comme sa mère, de nature tenace. Et bientôt, alors que les avions survolent Edimbourg en Ecosse, une bombe vient toucher leur maison mettant alors en lumière le secret de toute une vie. De nombreuses lettres étaient cachées derrière le lambris de la chambre. Margaret en récupère une avant la fuite de sa mère qui emporte avec elle toutes les autres lettres. La missive que découvre Margaret est signée « Davey », datée de 1915 et adressée à une certaine Sue. Le ton employé est franc et sans détours, il indique que les deux correspondants semblaient bien se connaître. Margaret est très désireuse de percer à jour le secret familial et le mystère qui entoure ces lettres. Elle s’apprête à mener sa petite enquête en dépit de sa mère.

Sur l’île de Skye au large de l’Ecosse en 1912, la jeune poétesse Elspeth reçoit une lettre de son premier admirateur qui arrive d’outre-atlantique : un certain David résidant dans l’Illinois. Il lui dit tout le bien qu’il pense de ses écrits. Commence alors une longue correspondance entre eux pleine d’humour taquin, d’amitié intime, de découverte mutuelle puis de défis, de promesses et aveux. Elspeth précise dès le début de leur échange qu’elle est mariée. Pourtant, alors que tous deux se racontent leur vie, elle évoque la figure de son mari très tardivement.
David, quant à lui, n’est pas marié mais rencontre bientôt une jeune femme. Elspeth, que David ou « Davey » surnomme Sue est une femme indépendante, solitaire, intelligente et rêveuse. Davey, lui, est plein de fougue, de malice, de joie de vivre et d’esprit d’aventure. Malgré un père autoritaire en désaccord avec ses choix, il cherche sa propre voie.
Le ton entre Davey et Sue se fait de plus en plus intime au fil du temps.
Mais que représentent-ils vraiment l’un pour l’autre ? Sont-ils condamnés à être séparés par un océan ou auront-ils le loisir de se rencontrer ? La guerre approche et les perspectives changent…

Mon ressenti :

Quel enchantement que cette lecture ! Ensorcelante, littéralement… Impossible de lâcher ce livre et ses protagonistes si vivants ! Jessica Brockmole a composé un magnifique roman épistolaire sans fausse note qui mêle romantisme, secrets de famille et destins contrariés en temps de guerre. Elle émaille ses lettres d’anecdotes très réalistes sur ces deux époques marquées par la guerre et rend ses personnages très proches de nous. En alternant si habilement passé et présent, le suspense incite le lecteur à s’immiscer dans la peau des personnages de papier qui le feront certainement frissonner tout comme moi. Difficile en tout cas de demeurer insensible à cette belle tournure de langue ! Certes, les sentiments paraissent parfois exacerbés mais quelle grandeur encore !
Il y aurait de nombreux parallèles à développer entre Une lettre de vous et Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates (les héroïnes écrivent, sont des femmes indépendantes, la rencontre épistolaire puis amoureuse, le contexte de la guerre, les notes d’humour apportant une vraie légèreté…). Si vous êtes un peu nostalgique de ce très beau roman de Mary-Ann Shaffer et d’Annie Barrows : Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, précipitez-vous sur celui-ci !

Un extrait présentant le début de la correspondance entre Sue et Davey :

« Ile de Skye
1er septembre 1912

Monsieur Graham,
    Vous avez piqué ma curiosité ! Quel est donc ce métier que vous rêviez d’exercer étant petit ? Capitaine d’un navire ? Acrobate dans un cirque ? Vendeur ambulant de parfums ? Il faut me le dire, il le faut absolument, ou j’en serai réduite à des spéculations. Je suis une poétesse, après tout, et je vis u milieu de gens qui croient aux fées et aux fantômes. Mon imagination est fertile.
    Vous m’avez demandé pourquoi je n’étais pas allée à l’université, quelque part hors de mon île. Ma foi, j’ai un aveu à vous faire. Sachez toutefois qu’il est d’une nature très embarrassante.
Laisse-moi prendre une inspiration.
Je n’ai jamais quitté l’île de Skye. De toute ma vie. Si, je vous assure ! La raison en est que… eh bien, j’ai peur des bateaux. Je ne sais pas nager et je redoute d’entrer dans l’eau, même pour apprendre. Je vous entends déjà rire comme un bossu. Une insulaire terrifiée par l’eau ? Et pourtant. Même les charmes de l’université ne pourraient me persuader de poser le pied sur un navire. Oh, j’ai bien essayé. Vraiment. J’ai planifié un jour un voyage pour aller passer un examen qui m »aurait permis de décrocher une bourse. J’avais préparé ma valise. Finlay et moi devions partir ensemble. Mais quand j’ai vu le ferry… il n’avait tout simplement pas l’air d’être en état de naviguer. Il ne me paraît pas normal que les bateaux flottent sur l’eau, et aucune quantité de whisky ne réussira jamais à me faire monter sur ces embarcations.
Voilà. Vous détenez maintenant deux de mes secrets _ mon inclination ridicule pour la géologie et ma peur encore plus ridicule de l’eau et des bateaux. Vous devriez vous sentir assez en sécurité pour m’avouer le vôtre. Vous pouvez avoir une entière confiance en moi, ne serait-ce que parce que je n’ai personne ici à qui le répéter (à part les moutons).

Elspeth

P.S : Je vous en prie, cessez de m’appeler « Madame Dunn ». »

Acheter ce livre

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Une lettre de vous, Jessica Brockmolea

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge