La vérité sur l’affaire Harry Québert, Joël Dicker

La vérité sur l’affaire Harry Québert, Joël Dicker, Editions de Fallois, 2012

La vérité sur l'affaire Harry Québert, Joël Dicker

Voici une petite merveille, ne passez surtout pas à côté !

Dans ce roman à tiroirs, Joël Dicker nous offre une lecture captivante au suspense parfaitement maîtrisé, au style limpide, à la construction originale (les chapitres commencent tous par un conseil sur l’écriture et l’on part du chapitre 32 pour arriver au premier). Bien plus qu’une intrigue policière, ce livre est aussi un hymne à l’écriture, à l’amitié masculine, à l’amour même impossible. Tout ceci avec une belle dose d’humour (le personnage secondaire de la mère est si bien trouvé, il offre des moments croustillants et hilarants!!) grâce à des personnages troublants de réalisme.

En résumé, un roman qui vous promet de belles heures de plaisir par ce jeune auteur très talentueux qui signe son deuxième roman.

Résumé

L’histoire est celle d’un jeune auteur, Marcus Goldman qui a connu un succès retentissant lors de l’écriture de son premier roman et qui est en manque d’inspiration pour le second. Paniqué devant l’échéance qui avance à grands pas étant donné qu’il s’est engagé avec son éditeur pour un deuxième livre, il se tourne vers son vieil ami, peut-être le seul véritable, Harry Québert qu’il avait quelque peu délaissé depuis son succès médiatique en tant qu’auteur.

Il se rend donc chez Harry, qui habite une bourgade aux Etats-Unis semblant quelque part figée dans le mythe américain des années 70. Harry Québert se trouvait être son prof à l’université, il est devenu son mentor et un ami cher qui est le seul à avoir jamais percé la vraie nature de l’écrivain.

Le narrateur lui confie ses doutes et peurs quant à son deuxième roman, il est obsédé par l’idée d’écrire un chef-d’oeuvre s’inscrivant dans une postérité culturelle. Harry lui conseille de se remettre à écrire et de laisser de côté son idée saugrenue de publier un ouvrage qui marquera le temps et l’histoire de la littérature. Mais Marcus est fasciné par l’exploit littéraire dont s’est montré capable Harry; lui qui a imprimé une marque durable dans l’histoire des lettres grâce à un de ses livres.

Quelques jours plus tard, Harry décide de faire venir des jardiniers pour planter des fleurs dans son jardin et c’est alors qu’un cadavre vieux de plusieurs décennies va être découvert. Il s’agit de celui d’une jeune-fille portée disparue. Immédiatement accusé, il clame son innocence. Son jeune ami n’aura alors de cesse de découvrir la vérité qui se révèle fuyante et masquée et ne sera dévoilée aux lecteurs qu’après bien des détours et des rebondissements.

Le jeune écrivain se lance à corps perdu dans l’enquête, bien qu’il ne soit pas le bienvenu_c’est le moins qu’on puisse dire_tant pour aider Harry que pour percer à jour l’énigme. Et soudain l’inspiration créatrice revient.

Ce livre se dévore tellement il est prenant !

Si vous aimez son style, vous aurez le plaisir de lire son premier roman qui s’intitule Les derniers jours de nos pères qui avait également reçu un prix dans son pays d’origine, la Suisse. Bien que moins travaillé, il offre de très belles pages et nous parle d’un sujet historique peu connu, que l’on peut considérer comme tabou à savoir l’engagement durant la seconde guerre mondiale de jeunes anglais dans le mouvement de Résistance. Chruchill avait eu l’idée en effet de créer en 1940 une branche spéciale des services secrets, le SOE qui recrutait de jeunes membres qui allaient devoir cacher à leur famille leur identité d’espions et leurs missions hautement périlleuses.

Ces jeunes personnes quittent leurs familles et entament une formation très exigeante et ingrate qui aura le mérite de leur faire trouver une véritable seconde famille… Sous la plume de Dicker, tous ces êtres prennent vie dans leur singularité propre et leur humanité.

Une lecture instructive et émouvante.

Et pour finir, quelques citations qui, je l’espère, vous mettront l’eau à la bouche !

« Qu’allez-vous devenir ? Des morts ? Mourir, ce n’est pas un avenir ! » Les derniers jours de nos pères

« Je t’aimerai. Tous les jours. Toutes les nuits. Les matins et les soirs, à l’aube et au crépuscule. Je t’aimerai toute ma vie. Toujours. Les jours de guerre et es jours de paix. Je t’aimerai. » Les derniers jours de nos pères

« Ce sont vos échecs qui donneront toute leur saveur à vos victoires. » La vérité sur l’affaire Harry Québert

« Personne ne sait qu’il es écrivain. Ce sont les autres qui le lui disent. » La vérité sur l’affaire Harry Québert

Ce qui est certain, c’est que Joël Dicker est bel et bien un écrivain, qu’on se le dise !!

Acheter ce livre

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter La vérité sur l’affaire Harry Québert, Joël Dicker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge