Voyages de noces avec ma mère, Véronique Sels

voyage noces ma mèreVoyages de noces avec ma mère, Véronique Sels paru chez Calmann-Lévy le 14 Janvier 2015, 250 pages.

Le synopsis :

Le titre résume plutôt bien la situation mais il semblerait bien y avoir une contradiction dans les termes, n’est-ce pas? Anne et Raphaël sont fraîchement mariés. Pour leur lune de miel, ils ont prévu un road trip dans l’ouest américain. Jusque-là, rien d’anormal. Mais à leur couple, vient se greffer une invitée : la mère d’Anne qui vient de divorcer. L’offre de les accompagner est lancée sans préambule et la réponse positive arrive sur une sorte de malentendu.
Ainsi les trois compères s’en vont. Enfin trois. Pas tout à fait. Il y a numéro 4 comme Anne nomme son futur bébé. Ce voyage qui aurait dû être tour à tour romantique et torride est en partie gâché par la mère : une petite bonne femme qui aime diriger son monde, y compris ceux qu’elle ne connait pas. Difficile sinon impossible de faire abstraction de ce bout de femme qui brille par ses propositions saugrenues et son manque de tact. Anne en vient à regretter son offre mais impossible de faire marche arrière ou de se débarrasser de la passagère encombrante. A moins que…
Il faut dire que ce voyage réserve son lot de surprises et d’adrénaline.

Mon avis :

Sur un ton très humoristique avec une belle part d’imagination cocasse et de péripéties en tout genre, Voyage de noces avec ma mère apporte un vent de renouveau et de fraîcheur dans le paysage littéraire français. Véronique Sels prouve que les romans drôles peuvent être bien écrits et s’adresser ainsi à un large public.
Sans être hilarant, ce roman d’aventures est truffé de belles trouvailles et offre une fin des plus intéressantes.
C’est presque trop court !

Un extrait d’où ressort la dimension comique du roman :

   « Arrivés au Presidio, maman propose de nous prendre en photo au bord du lac. J’accepte de bonne grâce, son geste tendant à démontrer qu’elle nous considère à nouveau comme un couple. En tant que photographe amatrice, je ne peux lui nier un certain talent. Mais je ne m’explique pas pourquoi, dès qu’il s’agit de moi, le résultat est catastrophique. On dirait qu’elle a demandé au fabricant de Ricoh de lui mettre un bouton supplémentaire « ma fille est moche ». Nous marchons dans le parc. La brume dans mon cerveau persiste.
Pour mettre son argent à l’abri, maman a un moyen infaillible : le gant de toilette. Ce gant, qu’elle a préalablement enfilé sur un élastique, elle le porte autour de la taille, dissimulé sous ses vêtements. Elle y conserve non seulement ses dollars mais aussi les papiers importants, passeports, billets d’avion, numéros à appeler en cas de pépin et bien sûr, ses cartes de crédit. Qui aurait l’idée d’aller lui dérober son butin entre le gras de l’abdomen et la petite culotte ? Seul inconvénient du gant de toilette : il faut se déshabiller chaque fois qu’on envisage d’acheter un timbre ou une limonade. Aussi Raphaël s’est-il gentiment proposé de régler lui-même la vingtaine de cartes postales que nous nous apprêtons à acquérir, évitant de justesse qu’elle ne soulève sa jupe devant un groupe de touristes allemands. Dans certaines familles, l’absence de glamour est une tare. Dans la mienne, c’est une profession de foi. »

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Voyages de noces avec ma mère, Véronique Sels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge