Quelqu’un pour qui trembler, Gilles Legardinier

quelqu'un pour qui tremblerQuelqu’un pour qui trembler, Gilles Legardinier paru le 1er Octobre 2015 chez Fleuve éditions, 420 pages.

Nul besoin de présenter désormais le célèbre Gilles Legardinier dont la marque de fabrique : des comédies avec un chat sur la couverture ont fait de lui un auteur à succès, aimé du grand public, ce qui est d’ailleurs réciproque.

L’histoire de Quelqu’un pour qui trembler :

Thomas, la quarantaine, est parti en Inde depuis une vingtaine d’années, choisissant d’exercer son métier de médecin dans un pays où il se sentirait pleinement utile. Exceptée une peur manique des chiens sauvages, il semble plutôt heureux dans ce petit village perdu où les conditions de vie précaires n’affectent pas les villageois habitués à ce mode de vie.
Pourtant, la vie de Thomas est sur le point de connaître un nouveau virage déterminant. En croisant une ancienne connaissance à lui, il apprend que la jeune femme qu’il a choisie de quitter pour venir vivre en Inde, a une file de vingt ans. Il comprend qu’il en est le père et décide de repartir en France dans l’espoir de cette rencontre.
C’est une toute nouvelle vie qui l’attend. Il travaille comme directeur dans un petit établissement perdu où séjournent une poignée de personnes âgées et fait la connaissance de Pauline, une infirmière dévouée doublée d’une femme incroyable, elle-même maman célibataire d’un petit garçon.
Alors Thomas s’interroge : peut-il être père aux yeux d’Emma, sa fille qui ne le connait pas ? Comment l’aborder ?
C’est avec l’aide de différents adjuvants que Thomas aura une chance, peut-être, de remplir la mission la plus délicate de toute sa vie.

Mon avis :

Gilles Legardinier a encore frappé… pour notre plus grand plaisir ! Comme toujours, ce magicien des mots opère un parfait mélange d’humour et d’émotion dans sa dernière comédie sur le thème de la paternité.
Bien sûr, on y trouvera un optimisme naïf, de bien beaux sentiments comme on aimerait en avoir davantage dans la vraie vie…
Des personnages drolatiques et touchants, une liberté de ton sans pareil, des situations cocasses, c’est ce qui vous attend si vous lisez ce dernier opus délicieux.

Un extrait pour commencer à vous dérider :

« – Monsieur Lanzac, puis-je profiter du fait que nous sommes seuls pour vous poser une question ? Répondez-moi en toute franchise, s’il vous plaît.
– Je n’ai rien à cacher, doc. Non, je n’ai jamais fait l’amour à trois.
Thomas s’étouffa devant Francis, dont l’œil brillait de malice. Lorsque le docteur reprit son contrôle, il demanda :
– Ma question concerne plutôt les voix dont parle Françoise. Les avez-vous entendues ?
– Jamais. Et ne vous fiez pas à ce qu’elle raconte. C’est une brave femme mais je me souviens quand même que quelque temps après son arrivée, elle nous a fait une comédie parce qu’elle a aperçu un mort-vivant dans le jardin. Elle était à moitié hystérique ; elle disait avoir vu un homme vaguement verdâtre qui serait passé devant sa fenêtre avec les bras tendus en avant.
– Et alors ?
– C’était le type du service d’entretien des espaces verts de la commune. Il avait les bras en avant parce qu’il poussait sa tondeuse ! Il était couvert de résidus d’herbe et je dois admettre qu’il n’avait pas l’air très frais.
Les deux hommes partagèrent un vrai rire mais pour une fois, ce fut Francis qui redevint sérieux le premier.
– Vous savez, doc, fit-il en changeant de sujet, j’ai pas mal réfléchi à tout ce que vous avez mis en œuvre pour récupérer les souvenirs de votre fille, et je vous comprends. Si j’avais eu un enfant, je suppose que j’aurais fait pareil.
– Je n’ai pas eu d’enfant, moniseur Lanzac. Je me suis contenté d’en faire un. La nuance est essentielle, et c’est là mon drame. »

 

Acheter ce livre

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Quelqu’un pour qui trembler


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge