Ne lâche pas ma main, Michel Bussi

Ne lâche pas ma main, Michel Bussi, paru le 7 Mai 2014 chez Pocket, 418 pages.

ne lâche pas ma mainMichel Bussi est un auteur français de romans policiers, célèbre pour son Avion sans elle. Après l’avoir découvert avec N’oublier jamais (le dernier paru) puis Un avion sans elle, j’ai donc poursuivi avec celui-ci récemment sorti en poche.

Mon résumé :

Martial et sa femme Liane passent leurs vacances à l’hôtel sur l’île de la Réunion, accompagnés de leur petite fille de six ans. Décor idyllique vite entaché après la disparition de Liane que Martial signale. Cette dernière a été vue une dernière fois aux abords de sa chambre. La femme de ménage de l’hôtel est formelle : elle n’est pas redescendue. Et son mari est monté quelque temps plus tard la rejoindre en laissant sa fille aux soins d’un couple de vacanciers avec lequel ils ont sympathisé. Quant à la chambre, elle semble avoir été le théâtre d’une violente dispute et arbore des traînées de sang. La police dépêchée sur les lieux ne tardera pas à suspecter le mari. Celui-ci n’arrange pas les choses en prenant la fuite avec sa fille, se cachant de tous dans une île où les échappatoires se réduisent comme peau de chagrin. Mais n’est-ce pas avant tout son passé qu’il cherche à enterrer ? Qu’est-il donc arrivé pour qu’il en vienne à cette extrémité ? Et, le plus important peut-être, le lecteur doit-il lui faire confiance ?

Mon avis :

L’intrigue initiale : la traque effrénée d’un père, peut-être assassin, en fuite avec son enfant au coeur d’une île à la nature resplendissante ; est alléchante. Ne lâche pas ma main se lit bien, peut-être trop bien. Il manque le petit plus d’Un avion sans elle, l’enquête n’est clairement pas de la même étoffe. Quant à l’ambiance et aux personnages, pour ma part, je ne les trouve pas tous très convaincants. Je suis restée légèrement spectatrice sauf peut-être à la toute fin où le rythme s’accélère, lorsque les masques tombent…
En résumé, un policier divertissant, peu exigeant, pour vos vacances par exemple ou vos soirées de détente.

Voici un extrait fait pour semer le trouble dans l’esprit du lecteur :

« Martial passe son tee-shirt au-dessus de sa tête, fait tomber son pantalon. Il se tient là, nu, dans l’ombre.
Inquiet.
Rien ne se déroule comme prévu.
Au-dessus de lui, dans quelques heures, demain matin au plus tard, un flic va venir lever les scellés de la chambre 38. Naivo a dû leur parler des vêtements dispersés dans la pièce, des objets renversés… des taches de sang. Bien entendu.
Martial avance jusqu’à la douche.
Ce soir, jusqu’au dîner, il contrôlait la situation. Mais depuis quelques minutes, quelque chose a dérapé.
L’eau coule. Presque froide.
Ses pensées tournent, glissent sur les parois lisses de son cerveau, disparaissent dans un trou béant. Pourquoi a-t-il échafaudé ce plan insensé ? Le piège qu’il a construit n’est-il pas en train de se refermer sur lui ?
Il se sèche, il aimerait se frotter la peau jusqu’au sang, jusqu’à ce que la serviette blanche brodée du logo de l’hôtel devienne écarlate.
Des images atroces lui reviennent.
Avait-il le choix ?  »

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Ne lâche pas ma main, Michel Bussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge