Miss Alabama et ses petits secrets, Fannie Flagg

Miss Alabama et ses petits secrets, Fannie FlaggMiss Alabama et ses petits secrets, Fannie Flagg, Le Cherche midi, paru le 7 Mai 2014, 435 pages

Voici le troisième roman de l’auteure américaine née, comme son héroïne, en Alabama. Âgée de soixante-dix ans, elle s’est faite connaître avec son précédent roman : Beignets de tomates vertes, publié en France en 2003.

Ce que raconte le début du roman :

Maggie, illustre autrefois un temps lors de son couronnement comme « Miss Alabama » a trouvé seize bonnes raisons de mettre fin à ses jours. Adepte des listes et des choses bien organisées, elle a tout couché sur papier. Âgée de soixante ans, elle travaille dans une agence immobilière. Sans paraître dépressive, elle se dit tout de même que les meilleures années sont derrière elle et que rien de très réjouissant ne l’attend désormais.
Extrêmement soucieuse des autres, elle s’occupe de régler tous les menus détails afin de partir sans nuire à quiconque. Elle ne veut notamment laisser aucune dette après sa mort. Elle pense même à continuer de fleurir la tombe de ses parents pour les années à suivre. Alors que tout est fin prêt, elle reçoit l’appel d’une collègue et amie qui insiste pour qu’elle l’accompagne à un événement culturel de taille : le spectacle des derviches tourneurs dans leur ville. Maggie ne sait comment refuser et décide ainsi de repousser son projet d’une semaine.
Mais en huit jours, tout peut arriver. De nombreuses surprises attendent Miss Alabama qui a peut-être mal analysé sa situation. Et si, en fin de compte, sa vie n’était pas derrière elle mais qu’un avenir prometteur l’attendait ?

Mon avis :

Fannie Flagg nous propose un roman délicieusement cocasse empli de personnages aussi stéréotypés que truculents. Si l’histoire peut paraître assez attendue, son déroulement n’en est pas moins absolument savoureux. L’écrivaine se mue en conteuse pour notre plus grand bonheur. Elle a l’art de mettre en scène une pluralité de petites histoires à l’aide d’une succession de courts chapitres qui font défiler autant de personnages incroyables issus d’une communauté old school. En effet, si l’histoire est contemporaine, les personnages semblent tout droit sortis de la machine à remonter le temps. Ils ont, pour certains, été témoins de bien des événements et sont nostalgiques d’une époque révolue qui allait de pair avec bonnes moeurs, grâce et dignité. Maggie, le personnage principal, porte haut ces valeurs jusqu’à l’excès et même face à une consoeur abjecte sans une once de moralité. Le lecteur éprouve l’envie de la voir mettre un coup de pied dans la fourmilière et sortir de ce rôle figé et lisse de femme gentille qu’elle a adopté toute sa vie durant. Parviendra-t-elle enfin à s’extraire de sa coquille pour vivre selon ses envies une existence qui en vaille la peine ? Arrivée au quai de gare, prendra-t-elle à la fin le train en marche de sa propre vie ? Ou bien mettra-t-elle en oeuvre son funeste projet ?

Un extrait dans lequel Maggie s’applique à rédiger sa lettre d’adieu :

« Adopter, si possible, le ton adéquat : ni trop guindé ni trop relâché. Méthodique et intime à la fois. Une fois passé en revue les différents points, elle commença :

A qui me trouvera,
Bonjour ou bonsoir, selon l’heure qu’il sera. Quand vous découvrirez ce mot, je ne serai plus là. Les raisons de mon acte sont diverses et variées. Je me suis longtemps efforcée de ne pas décevoir ce bon vieil Alabama, où j’ai vécu la majeure partie de mon existence. Mais les années ont filé, et je suppose qu’on fera aujourd’hui peu de cas de ma disparition.
Comme je ne veux pas importuner mes amis et collègues, ni déranger personne outre mesure, je vous informe par cette lettre que j’ai déjà pris toutes les dispositions utiles, donc n’ayez aucune inquiétude si l’on ne me retrouve pas, et acceptez mes excuses pour d’éventuels dérangements que je n’aurais pas prévus. Soyez assurés que, même si..

   A ses pieds, le téléphone dans son sac se mit à sonner sur l’air de I’m Looking Over a Four-Leaf Clover. Concentrée sur sa lettre, Maggie baissa un bras, farfouilla à l’intérieur, dégagea son portable et répondit. C’était Brenda, sa collègue de bureau, tout excitée. »

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Miss Alabama et ses petits secrets, Fannie Flagg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge