Meilleures ventes Espace Culturel Leclerc Océane : semaine 13

1. Muchachas, Katherine Pancol

Muchachas, Katherine Pancol Hortense et Gary vont s’installer à New York où ils espèrent percer dans leur domaine. Joséphine a laissé Philippe à Londres pour s’occuper de sa fille à Paris tandis que Stella, ferrailleuse, élève seule son fils en affrontant à la fois son passé et ses ennemis.
Muchachas devrait ravir les inconditionnels de sa trilogie inaugurée par  Les yeux jaunes des crocodiles.

 

2. La vie en mieux, Anna Gavalda

La vie en mieux, Anna Gavalda Le roman est divisé en deux parties, deux héros différents. Deux êtres quelque peu malmenés par la vie. Pas de véritable lien entre les deux histoires si ce n’est qu’un événement imprévu amène ces deux personnages à entrevoir d’autres possibilités, une autre vie possible que la leur aussi solitaire que dissolue. L’espoir s’est rallumé pour ces êtres cabossés par la vie. On aimera ce livre non pour le scénario qui résonne un peu en creux mais pour le style inimitable d’Anna Gavalda et la force de ses personnages (surtout dans la seconde partie) qui nous offrent quelque part une leçon de vie pleine d’une gentille morale.

 

3. Mémé, Philippe Torreton

Mémé, Philpe Torreton L’auteur place sur le devant de la scène un personnage central de son enfance, sa grand-mère ou plus exactement sa mémé. C’est également toute une période qu’il va ressusciter : la France rurale, la France du labeur, le pays en guerre puis les Trente Glorieuses. Voilà ce qu’il en dit lui-même : « Mémé, c’est la narration du souvenir d’une vie qui me tient à coeur. Ce qu’elle a occasionné, l’amour qu’elle a donné, sa générosité, m’ont incité à lui rendre hommage. »

 

4. En finir avec Eddy Bellegueule, Edouard Louis

En finir avec Eddy Bellegueule, Edouard Louis Né dans une famille ouvrière pauvre de Picardie, Eddy a l’habitude d’être le souffre-douleur de ses camarades d’école et le sujet de nombreuses moqueries en classe comme chez ses parents qui le disent trop efféminé. Son père  alcoolique et sa mère peu aimante lui jettent un doute quant à son éventuelle homosexualité.
Un premier roman très remarqué !

 

5. L’art d’écouter les battements de coeur, Jan-Philipp Sendker

L'art d'écouter les battements de coeur, Jan-Philipp Sendker Un roman aussi subtil qu’envoûtant. Un enchantement, tout simplement et une perle rare. A découvrir sans tarder ! cf mon article : L’art d’écouter les battements de coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge