Des yeux dans la nuit, Chevy Stevens

des yeux dans nuitDes yeux dans la nuit, Chevy Stevens paru chez l’Archipel en Février 2014 puis en poche le 12 Mars 2015 chez Pocket, 478 pages.

C’est le troisième roman de Chevy Stevens dont le premier Séquestrée avait été particulièrement remarqué.

Mon résumé :

Nous retrouvons Nadine Lavoie, psychiatre à Vancouver, et nous la découvrons un peu plus personnellement dans ce roman.
En effet, sa nouvelle patiente obligera Nadine à se replonger dans de douloureux souvenirs d’enfance. Heather est admise à l’hôpital après une tentative de suicide. La jeune femme était membre d’une secte dirigée par un certain Aaron Quinn auquel a eu affaire Nadine quand elle était gamine, au moment où sa mère les avait emmenés, elle et son frère, dans cette communauté.
En essayant de faire parler et d’aider Heather, Nadine se remémore certains souvenirs si traumatisants qu’ils sont restés enfouis en elle.
Ce n’est malheureusement pas le moindre de ses soucis car Nadine a une fille qui, après de graves problèmes de drogue, s’est évaporée dans la nature. Nadine la cherche sans relâche tout en essayant d’en découvrir plus sur son propre passé et sur la communauté sectaire d’Aaron Quinn qui est toujours vivace. Elle n’est pas sans se douter que ses recherches vont en déranger plus d’un et risquent de la mettre dans une position dangereuse.

Mon avis :

Si ce n’est pas mon préféré de Chevy Stevens, l’intrigue reste bien ficelée, la thématique de la secte traitée avec suffisamment de réalisme et le personnage principal, dont on découvre un pan entier de son passé, poignant.
La force de ce personnage a tendance à éclipser certains personnages secondaires que l’auteur n’a peut-être pas suffisamment développés. Le rythme, qui s’accélère grandement à la fin, aurait pu gagner en intensité à certains endroits. Quelques surprises pouvaient se deviner pour un lecteur attentif mais l’on passe néanmoins un agréable moment à lire Des yeux dans la nuit qui donnera tout sauf envie de rejoindre une secte !

Place à l’extrait :

« Suite à la grossesse de Heidi, Aaron nous a expliqué que l’observance stricte de rituels quotidiens était le seul moyen de découvrir la lumière et que nous avions besoin d’un leader. Tout le monde a voté pour lui. Il a accepté à une condition : « Vous devez me promettre de me considérer comme un chef de famille, et non comme un patron. » Dans la foulée, il a mis sur pied le même emploi du temps que celui qu’il avait connu à l’ashram. Nous pratiquions la méditation au réveil, puis nous nourrissions les animaux avant de prendre le petit-déjeuner. Tous les repas se déroulaient en silence, de façon à favoriser l’éclosion de la pensée. La communauté observait un régime végétarien strict, mais la table débordait de victuailles : pain complet, miel, riz brun, haricots, mélasse, fibres, fruits, graines, fromage de chèvre et légumes de notre potager. Suivait une nouvelle séance de méditation, la plupart du temps dans le pré afin de bénéficier des ressources magnétiques de la terre. Chacun vaquait ensuite à ses occupations.
   Après le déjeuner, réservé à la réflexion, il organisait de grandes promenades afin de profiter des vibrations bénéfiques de la nature, ou bien alors on chantait dans le bâtiment principal, quand on n’allait pas se baigner pendant le mois d’été. Le travail reprenait plus tard, à l’intérieur ou dans les champs, jusqu’à l’heure du dîner, suivi d’une séance de méditation, parfois d’une promenade ou d’un bain dans la rivière. »

Acheter ce livre

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Des yeux dans la nuit Chevy Stevens


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge