Ce qui restera de nous, Mark Gartside

Ce qui restera de nous, Mark GartsideCe qui restera de nous, Mark Gartside, Belfond, Mai 2013, traduit de l’anglais, 430 pages

Résumé :

Dans les années 80, en Angleterre, Graham, fils d’ouvrier, rencontre lors d’une fête Charlotte une jeune fille de son âge mais issue de la bourgeoisie, fréquentant l’école privée et dont il va tomber très amoureux. Ses parents à lui voient d’un assez mauvais oeil cette union mais il est vain d’espérer les séparer car leurs sentiments, malgré leur jeune âge, seront suffisamment forts pour traverser les épreuves.
De nos jours, Graham élève seul son fils de 15 ans, Michael, qu’il a eu avec Charlotte. C’est un ado d’aujourd’hui avec son langage, sa nonchalance et sa conception propre à lui d’une maison bien rangée. La tendresse entre les deux est bien présente : ils se taquinent, se cherchent,se croisent. Michael, à son tour à l’âge de ses premières amours, réprouve la solitude de son père et l’inscrit, sans lui demander son avis, sur des sites de rencontres en lui créant un profil pour le moins audacieux… Et si c’était là l’occasion pour Graham de donner une nouvelle impulsion à sa propre vie ?
Mark Gartside fait naviguer son lecteur d’un chapitre à l’autre entre passé et présent : deux époques différentes, deux contextes sociaux bien distincts mais pas sans lien _ les années Thatcher ont fabriqué des générations qui, ayant vu leurs parents au chômage s’enfoncer dans l’alcoolisme et la dépression, sont parfois devenues désabusées et violentes _ des histoires d’amour ancrées dans leur temps, singulières mais universelles d’un autre côté….
Peu à  peu, on apprend ce qui s’est passé, pourquoi Graham élève seul son fils. Voilà un héros qui n’a pas été épargné par la vie !!! Mais, avec l’aide de son fils, il va réaliser qu’il lui reste une somme d’expériences à vivre et qu’il est alors temps de tourner la page de son passé si chargé.

Mon avis :

J’ai littéralement dévoré ce livre, sans pouvoir m’arrêter. Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai été très surprise par un premier roman si abouti : des thématiques très fortes avec des pages à l’humour irrésistible. Une belle réflexion sur la société et des personnages incroyables pour un cocktail juste parfait.
Avec brio, ce premier roman explore avec justesse des thématiques plurielles telles que la paternité, la force des premières amours, le contexte social propre à chaque époque. Mais ce qui fait la force de ce roman unique, c’est ce mélange d’émotion, d’humour et de rebondissements ainsi que cette kyrielle de personnages plus attachants et authentiques les uns que les autres. Entre rires et larmes, parions que ce livre va vous éblouir !
Indispensable pour tous les pères d’adolescents…

Un extrait ou la rencontre entre Pipa et  Graham après que son fils l’a inscrit sur un site de rencontres en lui créant un profil de toutes pièces :

« Je me suis demandé ce qui avait bien pu retenir son attention chez un comptable de trente-neuf ans ; je ne pensais pas que c’était excitant à ce point.
_ Allez ! Quel type d’avions pilotez-vous ?
_ Pardon ? j’ai fait, croyant avoir mal entendu. Des avions ?
_ Vous êtes dans l’aviation commerciale ? militaire? ou c’est juste un hobby ?
_ Désolé, Pippa, je ne suis pas sûr de comprendre…
_ Vous êtes bien pilote ?
_ Non, je ne supporte pas l’avion, j’ai trop peur.
_ Mais votre profil disait… Je pense qu’il y a peut-être eu un malentendu ?
J’ai aussitôt compris ce qui s’était passé. Il n’y avait pas eu de « malentendu », c’était Michael. Cela expliquait pourquoi j’avais eu soudain sept messages d’un coup. Sacré Michael, il avait trafiqué mon profil !
_ Oui, ce doit être un malentendu. Juste par curiosité, qu’est-ce que ça disait d’autre ?
Elle a plissé le front. L’exagération – ou, pire, le pur mensonge – était un gros tabou dans le monde des rencontres sur Internet. Même quelqu’un qui s’y connaissait aussi peu que moi le savait. Je me suis senti rougir.
_ Vous avez besoin que je vous le dise ? C’est votre profil, non ?

_ Plus ou moins, j’ai répondu. J’ai l’impression que mon fils l’a peut-être… enjolivé.
Son visage s’est radouci, elle a pouffé de rire.
_ Oh, je vois ! Il l’a enjolivé à votre insu ?
_ Oui. Comme je vous l’ai dit, il peut être très serviable, Michael.
_ Vous n’êtes donc pas pilote ?
J’ai secoué la tête.
_ Ni pianiste de formation classique ?
_ Encore moins. Je n’ai aucune oreille, en réalité.
_ Vous n’êtes pas passionné de sports extrêmes ?
_ Non plus.
_ Et le dressage des dauphins ? Ca me plaisait bien, pourtant. »

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Ce qui restera de nous, Mark Gartside

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge