La vie est facile, ne t’inquiète pas, Agnès Martin-Lugand

la vie est facileLa vie est facile, ne t’inquiète pas, Agnès Martin-Lugand paru chez Michel Lafon le 23 Avril 2015, 315 pages.

Voici la suite des Gens heureux lisent et boivent du café paru en poche (cf : mon article), il faut avoir lu le premier avant d’entamer celui-là.
Son premier roman avait conquis un large public. L’on peut souhaiter à ce deuxième opus le même destin.
Entre-temps, elle a écrit : Entre mes mains  le bonheur se faufile. L’histoire d’une trentenaire qui s’ennuie dans son travail à la banque et décide un beau jour de tenter de réaliser son vieux rêve : se lancer dans la couture, une véritable passion que ses parents ont toujours reniée. Son compagnon de nature possessive et plutôt égoïste la laisse quand même partir pour sa formation à Paris où elle découvre un univers qu’elle ne pouvait imaginer et qui lui ouvre ses portes. Il lui faudra alors assumer son talent et le risque d’une vie nouvelle avec toutes les incertitudes et les dangers que cela comporte. L’histoire se lit facilement mais je n’y ai pas retrouvé la force des personnages, l’authenticité des sentiments, les belles surprises romanesques que j’avais particulièrement appréciés dans son premier. Pour moi, il est moins bon. Mais parlons de son dernier !

Mon résumé :

Diane est revenue de son séjour irlandais. Elle a repris sa vie en main. Une vie parisienne qui semble lui convenir. Aux côtés de Félix, elle s’occupe de sa librairie/café, goûte quelques plaisirs simples. Son copain d’enfance, Félix, aimerait qu’elle rencontre quelqu’un et lui organise des rendez-vous qui ne semblent guère concluants.
Mais un jour, un charmant client passe la porte et vient à elle. Et si c’était l’homme qu’elle attendait secrètement pour être pleinement épanouie ? Le problème pour Diane, en plus de son lourd passif, c’est qu’elle est certaine de ne plus vouloir d’enfant car la perte de sa fille a été une épreuve presque insurmontable. Est-ce que cet Olivier, qu’elle a rencontré, pourra accepter cette décision irrévocable ? C’est alors que la vie conduit Diane sur un drôle de chemin qui risque de bousculer irrémédiablement la vision de son avenir…

Mon avis :

On retrouve avec plaisir les personnages du premier tome. Le lecteur qui était resté sur sa fin renoue immédiatement avec cette belle histoire touchante et commune qui pourrait être la nôtre.
L’écriture est simple sans fioritures ponctuée de nombreux dialogues, ancrée dans les gestes du quotidien, le déroulement de journées. Les sentiments et émotions que connait Diane sont percutants. Il y a une vraie authenticité qui nous embarque dans cette aventure. Pas de grande originalité mais une certaine vérité qui nous touche.
Si ce n’est le personnage d’Olivier un peu trop lisse, trop gentil, sans aspérité (donc volontairement moins captivant) le reste s’emboîte parfaitement et l’histoire se lit toute seule. C’est le genre de romans qui convient également aux lecteurs occasionnels.
L’on passe un agréable moment de lecture.

Place à l’extrait :

« Je lui fis face. Il trouvait le moyen de me sourire encore, alors que j’étais mutique depuis plusieurs minutes.
_ Je peux toujours venir te voir aux Gens ? me demanda-t-il.
_ Quand tu veux… à bientôt.

Je fis deux pas en arrière sans le quitter des yeux, avant de lui tourner le dos et de prendre la direction de mon appartement. Au passage piéton entre la rue Vieille-du-Temple et la rue des Quatre-Fils, je jetai un coup d’œil par-dessus mon épaule : Olivier n’avait pas bougé et m’envoya un signe de la main. Je soupirai en souriant et poursuivis mon chemin. Je ne savais plus quoi faire… Je me couchai directement en arrivant chez moi. Le sommeil mit longtemps à venir.

   S’il la remarqua, Félix ne releva pas ma nervosité les jours suivants. Je vaquais à mes occupations normalement, pourtant, je n’arrêtais pas de ruminer au sujet d’Olivier et d’une future relation amoureuse. Comment lui parler de ma situation sans le faire fuir ? C’était une chose d’avoir envie de vivre une histoire et de me sentir prête, c’en était une autre de ne pas faire peur avec mon passé, ma fragilité, les conséquences sur ma vie de femme. »

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter La vie est facile, ne t’inquiète pas, Agnès Martin-Lugand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge