Il existe d’autres mondes, Pierre Bayard

Il existe d'autres mondes, Pierre BayardIl existe d’autres mondes, Pierre Bayard, Minuit, paru le 6 février 2014, 156 pages

Pierre Bayard est professeur universitaire à Paris et psychanalyste. Il a écrit plusieurs essais dont le fameux : Comment parler des livres qu’on n’a pas lus ?  traduit en une trentaine de langues.

Ce dernier a acquis la conviction qu’il existe non pas un monde unique mais une pluralité de mondes dans lesquels d’autres nous-mêmes évoluent vers des vies différentes.
Ainsi Pierre Bayard _ après avoir fait l’expérience dans sa propre vie du déjà vu, la sensation en parlant à des personnes pour la première fois qu’en réalité, il les connaissait depuis longtemps, ou bien lors d’une rencontre amoureuse_est convaincu d’avoir dans d’autres univers des vies autres : « Personnellement, ma vie a changé depuis que, par un long travail sur moi-même, j’ai acquis la conviction que j’étais également, au-delà de l’existence que je mène aujourd’hui en Californie, théoricien de la littérature, enquêteur à Scotland Yard, chef d’un orchestre symphonique et écrivain-fantôme dans une maison d’édition, toutes vies parallèles qui se reflètent, pour ceux qui me fréquentent, dans ma personnalité et expliquent certains de mes comportements singuliers. »
Bien évidemment, Pierre Bayard ne s’appuie pas uniquement sur son expérience personnelle, mais convoque plusieurs scientifiques qui ont développé cette thèse avant de la confronter à moult exemples tirés de la littérature, du cinéma, de la télévision… Le point de départ, c’est l’expérience du Chat de Schrödinger s’appuyant sur la physique quantique. Difficile de l’appréhender en quelques pages seulement, si vous voulez creuser, vous irez faire un tour sur le net, emprunter quelques livres supplémentaires…
C’est assez complexe surtout pour ceux qui n’ont pas une solide culture scientifique. Mais l’idée centrale de cette expérience est qu’elle concilie deux faits qui s’annulent par nature à savoir le chat est à la fois vivant et mort au cour de cette expérimentation, ce que notre entendement récuse. Partant de cette hypothèse, Bayard démontre que cette vérité ne peut être avérée que s’il existe d’autres mondes. Ainsi, le chat pourrait être vivant dans un univers, mort dans un autre. Et cela s’appliquerait à tout un chacun. Voilà ce qu’en dit le théoricien Dewitt : « Du coup, si, dans une série d’univers, vous avez commencé à lire ce livre, dans une autre série d’univers, vous ne l’avez pas encore commencé. Ce nombre de bifurcations est gigantesque : tous les possibles qui se sont un jour offerts à vous se sont réalisés dans des univers différents. »
La pluralité d’univers, outre qu’elle offre une richesse de potentialités, notamment dans le domaine de la science fiction, permet, selon Pierre Bayard, d’expliquer bien des énigmes que nous sommes tous amenés à rencontrer dans notre quotidien.  Après ces premiers chapitres tournés vers la théorie scientifique, Bayard va emprunter aussi bien à des séries télé telles que « Sliders » qu’à la littérature : Barjavel, Murakami, les soeurs Brontë, Nabokov…

Les exemples variés, utilisés à bon escient sont une grande partie de l’intérêt et de la richesse de cet essai comme de ses précédents ouvrages. Exceptée cette manie trop récurrente à mon goût de se référer à l’ensemble de sa bibliographie, son propos est captivant et bien argumenté. Toutefois, en-dehors de la théorie scientifique, difficile, pour moi en tout cas, d’être pleinement convaincue par l’idée que notre moi se multiplie à l’infini dans différents univers, dont les plus sensibles d’entre nous seraient capables de percevoir des échos dans leur propre monde.
L’idée, bien que séduisante, paraît difficilement plausible et certains des exemples de Bayard me semblent quelque peu tirés par les cheveux. On a envie d’y croire pourtant.

Si vous ne connaissez pas Pierre Bayard et n’êtes pas réfractaire à l’idée de lire des ouvrages dits sérieux, autres que des romans, je vous recommande : Comment parler des livres qu’on n’ pas lus ? pour une approche différente et décomplexée de la lecture (et là encore, je ne suis pas toujours d’accord avec l’auteur) où Pierre Bayard, professeur, n’hésite pas à avouer qu’il n’a pas lu en entier certains classiques de la littérature auxquels il fait pourtant référence dans ses cours ! Si vous vous rappelez Le meurtre de Roger Ackroyd d’Agatha Christie, n’hésitez pas à rouvrir l’enquête avec Bayard et son Qui a tué Roger Ackroyd ?, et si vous êtes féru d’histoire, vous serez, comme je l’ai été, hautement intéressé par son essai édifiant : Aurais-je été résistant ou bourreau ?.

Acheter ce livre

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Il existe d’autres mondes, Pierre Bayard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge