Victorian Fantasy t.1 « Dentelle et Nécromancie », Georgia Caldera

victorian fantasyVictorian Fantasy t.1 « Dentelle et Nécromancie », Georgia Caldera paru le 10 Septembre 2014 chez J’ai lu, 541 pages.

Georgia Caldera est une auteure et illustratrice. Elle a été remarquée avec sa série Les larmes rouges qui a été récompensée par le prix Merlin. Voici une nouvelle série inaugurée par ce premier volet prometteur que l’on classe en « Bit-lit » en librairie. « Bit-lit » vient de l’anglais. To Bit signifie mordre et lit c’est l’abréviation pour littérature. La « Bit-lit » combine créatures fantastiques et romance amoureuse ou/et érotique et est une sous-catégorie de la Fantasy.

Le début de l’histoire :

Andraste vit recluse avec ses sœurs et ses cousines dans un manoir qu’elle n’a jamais le droit de quitter. Elle est issue d’une longue lignée de sorcières mais elle-même n’a qu’un talent médiocre dans le monde de la sorcellerie. Réputée fragile, ne pouvant s’exposer au soleil, sa grand-mère veille à ce qu’elle prenne le chemin indiqué : elle doit épouser un jeune prince qu’elle n’a jamais rencontré. Mais ce confinement tout autant que cette vie morose va voler en éclats lorsque Andraste reçoit une invitation de la reine Victoria pour la rejoindre à la Cour. Même sa grand-mère inflexible ne peut dénigrer ce genre de demande. Voilà alors Andraste chaperonnée de sa grande sœur, ce qu’elle n’apprécie que très modérément, en route pour une vie toute nouvelle semée de fantasmagorie, d’amour, d’épreuves et de dangers…
La vraie vie d’Andraste peut alors commencer et c’est tout sauf reposant et tranquille. Mais la jeune Andraste va révéler des dispositions pour l’aventure et la magie jusqu’alors insoupçonnables.

Mon avis de lectrice :

L’intrigue amoureuse et sensuelle qui se noue entre le mystérieux et vaguement effrayant lord Thadeus Blackmorgan et la jeune Andraste sitôt arrivée à la Cour, prend une bonne place dans ce roman Bit-lit. Mais Georgia Caldera explore de nombreuses pistes dans ce début de série avec un scénario qui tient la route, un imaginaire fantastique inventif et réjouissant et des personnages sympathiques quoique par moments stéréotypés et emprunts de coquetterie. L’alternance des voix d’un chapitre à l’autre permet au lecteur de mieux appréhender la psychologie de chacun.
L’écriture participe de ce contexte daté, de ces règles romanesques implicites. Nous sommes dans un autre temps, dans un cadre empli de magie et de férocité.
L’écriture maîtrisée (si ce n’est quelques maladresses, de probables erreurs de traduction) fait grimper l’intérêt et l’adrénaline de son lecteur qui tourne les pages facilement et avec plaisir jusqu’au final spectaculaire qui appelle une suite.
L’on se prend vite au jeu et c’est tant mieux !

Un extrait dans lequel le lecteur pénètre les pensées de Thadeus sous le charme de la jeune Andraste :

   « Ce matin, il avait d’abord cru à un nouveau rêve lorsqu’il l’avait aperçue devant la porte, à l’attendre avec les autres étudiants. Jeune fille de bonne famille – et non membre du personnel, comme il l’avait supposé – se distinguant si audacieusement cependant en arborant une robe claire au tissu vaporeux, charmante sur son corps gracieux dont il avait mémorisé chaque courbe. Mais à l’enchantement de retrouver si rapidement l’ange de ses songes avait succédé l’horreur d’apprendre de la bouche de Brighton qui elle était.
« C’est elle », lui avait murmuré le capitaine tandis qu’il peinait à se raisonner pour ne pas franchir l’espace qui les séparait et goûter une nouvelle fois ces douces lèvres roses.
Une véritable douche froide.
Ces simples mots l’avaient anéanti, comme ça, en un éclair, et les sentiments qui l’avaient assailli avaient été tout à coup bien différents.
Andraste Codfield… Même encore en cet instant, après avoir mis à jour sa duperie, il ne parvenait pas à intégrer l’information.
Quel imbécile il avait été ! Comme si ce genre de chose pouvait être réel ! Comme si ses douleurs et le poids qui l’oppressait depuis des années pouvaient disparaître d’un coup, uniquement grâce à une femme ! Bien sûr que tout était faux. Des sortilèges, rien de plus. Elle l’avait mené par le bout du nez et il était tombé droit dans le panneau.
Restait encore à déterminer pourquoi exactement. »

 

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Victorian Fantasy t.1 « Dentelle et Nécromancie », Georgia Caldera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge