Venise n’est pas en Italie, Ivan Calbérac

venise n est pas en italieVenise n’est pas en Italie, Ivan Calbérac paru le 11 Mars 2015 chez Flammarion, 281 pages.

C’est le premier roman de l’auteur mais pas son premier texte. Il avait écrit pour le théâtre et avait reçu le Grand Prix de l’Académie française-théâtre pour L’étudiante et M. Henri.

Mon résumé :

Emile a quinze ans et les préoccupations d’un lycéen de son âge. Enfin, presque…
Il est amoureux de Pauline qui fréquente le même lycée. A cause d’une balle perdue de ping-pong, il a pu lier connaissance avec elle qui est quand-même très différente de lui, issue d’un autre milieu. Emile vient d’une famille peu banale, plutôt voyante, mal dégrossie, assez excentrique. Et Emile, s’il les adore, trouve qu’il ne leur ressemble pas vraiment et se sent souvent en décalage.
Ils vivent dans une caravane sur leur terrain en attente de leur permis de construire ce qui ne les empêche pas d’envoyer leur fils en voyage linguistique car l’éducation, ça ne rigole pas chez les Chamodot. Et d’ailleurs ils nourrissent les plus hautes ambitions pour leur fils qui a sauté une classe Le père d’Emile casse souvent du sucre sur le dos des fonctionnaires mais rêve que son fils devienne professeur agrégé. Une contradiction de plus… Depuis qu’il est tout petit, la mère d’Emile lui teint les cheveux en blond parce que soit-disant ça lui va mieux ! Alors quand tout naturellement, Pauline invite son nouvel ami à venir la voir à son prochain concert qui a lieu… à Venise, et que les parents d’Emile ont la bonne idée de partir avec leur fils, le pauvre Emile s’inquiète quelque peu de ce voyage improbable jusqu’en Italie. Avec le grand frère qui débarque la veille du départ, ce road movie familial prend des accents d’aventure rocambolesque des plus cocasses !

Mon avis :

On se glisse dans le journal intime d’un jeune garçon très attachant, Emile, 15 ans, qui nous livre une philosophie de la vie acidulée. Tantôt résigné, tantôt dépité ou encore gagné par une euphorie de vivre.
Si les nombreuses références notamment cinématographiques se prêteraient mieux à un personnage adulte, le ton est tout trouvé. Le plaisir qu’il y a à lire ce roman savoureux et pétillant, c’est avant tout à travers son écriture non pas littéraire mais vraie, imaginative. L’auteur distille mine de rien plein de petites phrases emplies de vérité, de sagesse, de bonheur et de drôlerie. Il détourne les expressions, il s’amuse et son lecteur avec. On retient une phrase puis une autre, on glane un mot de-ci de-là et on savoure le sourire aux lèvres. Réjouissant !

Un petit extrait pour vous plonger dans l’univers d’Emile :

   « Mon père a lu dans un bouquin _ il lit énormément de bouquins, mais ne dépasse jamais les trente ou quarante premières pages, parce qu’après, selon lui, ça se répète ; j’ignore si c’est une théorie qui se défend, en tout cas, c’est une théorie qui l’arrange, ça lui permet d’avoir tout le temps plein de sujets de conversation en parlant de livres qu’il n’a pas lus, en ayant glané juste quelques infos par-ci par-là… En gros, pour ce qui est de la culture, c’est comme un petit moineau, il picore. A table, en revanche, il dévore. Mais c’est pas ça dont je voulais parler. Mon père, je disais donc, a lu dans un bouquin de psychologie que la maladie, ce serait du mal à dire quelque chose, mal à dire, maladie. Et pour une fois, ce serait pas un de ses vieux jeux de mots foireux dont il a le secret, et dont certains, j’avoue, m’arrachent quelques éclats de rire. Non, on tomberait malade des trucs qu’on a sur le coeur qu’on n’a pas réussi à sortir. Peut-être pas tout le temps, mais parfois. Nous, comme on communique sas arrêt dans cette famille, ça parle, ça parle, plus bavards que nous, tu meurs, on pète la forme, et ça n’a rien à voir avec le chlorure de magnésium. Mais ce matin, pourtant, je peux vous dire qu’on n’était pas très causants. »

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Venise n’est pas en Italie, Ivan Calbérac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge