Que ta volonté soit faite, Maxime Chattam

que ta volo,té soit faiteQue ta volonté soit faite, Maxime Chattam paru le 2 Janvier 2015 chez Albin Michl, 361 pages.

Le dernier policier de Maxime Chattam se lit indépendamment du reste de son œuvre dont il se démarque d’ailleurs fortement.

Mon résumé :

Nous suivons Jon Petersen évoluant dans une petite bourgade tranquille des Etats-Unis dans les années 60 : la ville de Carson Mills où le narrateur, prenant en charge le récit, nous dit que la vie s’écoulait simplement au sein de cette communauté où tous se connaissaient, jusqu’à l’époque bien sombre faite de viols, de disparitions d’animaux, d’un meurtre resté non élucidé.
Une enquête menée par la police de la ville semble s’enliser malgré de sérieuses suspicions en la personne de Jon Petersen.
Ce dernier, le lecteur est prévenu, incarne le Mal absolu. Le diable en personne. Avant de revenir sur son enfance, ses premières violences, le tout premier chapitre nous apprend qu’il est père d’un garçon.
Le personnage principal qui est vraiment au cœur du roman est un être abject, dénué de tout humanisme malgré sa tentative de s’intégrer dans la société.
Il semble abîmer tout ce qu’il touche. Et pourtant, à l’aune de ce qui était annoncé et connaissant la noirceur de l’écriture de Maxime Chattam, l’on pouvait s’attendre à pire…

Mon avis :

Que ta volonté soit faite est un livre à part dans l’œuvre de Chattam tant dans le fond _ une chronologie partiellement déconstruite avec retour sur des événements capitaux _ que dans la forme : l’auteur s’est essayé à un style plus littéraire qui accuse d’un manque de naturel et d’une relative maladresse parfois dans les tournures. Ce qui fait défaut, c’est que le ton n’est pas égal dans tout le roman.
Les deux premiers chapitres sont également très déstabilisants car sitôt l’histoire entamée, le narrateur intervient dans le second chapitre pour prendre à sa charge le récit qui va suivre et nous annonce que la fin sera révolutionnaire et peut-être frustrante.
Le lectorat habituel de Chattam ou certains lecteurs occasionnels de policiers seront désarçonnés par ce faux-départ et auront peut-être quelque difficulté à suivre le fil ténu d’autant plus que le niveau de langage est plus élevé qu’à l’accoutumée.
Une fois passé cet incipit quelque peu laborieux, le lecteur entre dans le vif du sujet et dévore ce roman en élaborant un ensemble de scénarios exploités ou non par la suite. Le roman se lit très bien et on arrive presque trop vite à la résolution qui donnera peut-être cette impression au lecteur d’une supercherie narrative redoutable…
On aura ainsi la sensation d’avoir été bernés. Mais n’en disons pas plus car cela a de quoi intriguer tout lecteur curieux !
Maxime Chattam a innové avec ce dernier roman ce qui aboutit à un résultat intéressant quoique nuancé. C’est un auteur qui a le mérite de savoir se renouveler et l’idée est louable. Déjà avec Le sang du temps, je me souviens d’une fin assez particulière.

Un extrait où l’on voit le sadisme du personnage principal encore à ses débuts :

« Jon était occupé à faire du caramel d’insectes. C’était une de ses principales occupations lorsque le sommeil se refusait à lui. Il quittait son lit trop chaud, s’habillait en vitesse, en général, avec sa salopette en jean, et sortait par la fenêtre de sa chambre pour aller se promener sur les terres de la ferme, sous l’œil inquiet de la lune. L’une de ses grandes trouvailles était d’allumer une bougie et d’attendre que des papillons de nuit se présentent, attirés par la lumière, pour les capturer et les rapprocher de la flamme entre ses doigts. Les bestioles dégageaient une odeur de caramel savoureuse en se tordant et en convulsant à mesure qu’elles brûlaient, et Jon adorait ces instants de cruauté culinaire rien qu’à lui. Il y avait là toute l’ironie du monde, songeait-il : à suivre aveuglément la lumière, on finit plongé dans le pire des ténèbres. »

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Que ta volonté soit faite, Maxime Chattam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge