Purgatoire des innocents, Karine Giebel

purgatoirePurgatoire des innocents, Karine Giebel paru aux éditions Fleuve noir en Mai 2013 puis en poche en Mai 2014 chez Pocket, 638 pages.

Karine Giebel détient une place à part dans le milieu du thriller français dont elle maîtrise à la perfection les tenants et aboutissants. Une auteure phare à découvrir de toute urgence si ce n’est pas déjà le cas.

Mon résumé du Purgatoire des innocents :

Raphaël et William, appartenant à la même fratrie et tous deux délinquants, participent à un casse très risqué dans une grande bijouterie de la place Vendôme mais malheureusement pour eux, le braquage tourne court et la situation dégénère.
Laissant derrière eux deux morts, le jeune William ayant en outre reçu une balle, ils sont obligés d’opter pour un plan B. Au lieu de leur cache à l’abri, ils prennent la route. Raphaël vient de sortir de prison, il est donc prêt à tout pour ne surtout pas y retourner. Mais il tient également à protéger son frère qu’il chérit.
Le tandem fraternel est accompagné d’un jeune couple.
La santé de William s’aggravant, ils s’arrêtent et trouvent refuge chez une vétérinaire dans un lieu bien tranquille et forcent la jeune femme à coopérer.
Mais là encore, le cauchemar pour eux ne fait que commencer.Eux comme vous, lecteurs, êtes loin d’imaginer la somme de leur déveine !
Mais n’en disons pas davantage…

Mon avis sur ce Purgatoire :

Karine Giebel signe là un roman puissant, haletant, extrêmement bien ficelé malgré un fil conducteur assez simple et une trame linéaire.
Dans ce registre de thrillers, un mauvais candidat tomberait vite dans un scénario plat ou dans la surenchère mais Giebel fait vivre ses personnages et son histoire gagne en crédibilité.
On a plus d’empathie que l’on n’aurait cru pour certains d’entre eux.
Le tout est sombre, glaçant. Il vous fera frissonner de plaisir jusqu’à la toute fin.
L’auteure de relâche jamais la pression et le lecteur ne doit pas relâcher lui non plus son attention s’il veut ne pas être complètement mené par le bout du nez…
Un pavé de plus de six-cent pages qui se dévore littéralement !

Vous prendrez bien un petit extrait à emporter ? :

« Le bruit d’un véhicule qui approche de la maison leur fait relever la tête.
Leurs yeux se croisent. Ceux de Sandra sont indéchiffrables. Peur mêlée d’espoir, peut-être.
Ceux de Raphaël ne reflètent rien d’autre que détermination.
Il empoigne son colt, récupère un chargeur plein dans la poche de son jean et l’insère dans le pistolet. Il arme le canon en fixant Sandra. Le bruit métallique la fait sursauter.
– Bouge pas, murmure-t-il. Reste assise là, comme ça. Tu es parfaite.
– Je t’en prie…
– Boucle-la. Si tu pousses le moindre cri pour l’alerter, je vous descends tous les deux. C’est clair ?
– Ne le tue pas !
Elle se précipite soudain vers la porte. Raphaël la saisit au vol, plaque une main sur sa bouche avant qu’elle ait le temps de hurler.
Elle se débat, manque de lui échapper. Il lui assène un coup de crosse en pleine tête.
Méthode expéditive, pas le temps de faire dans la dentelle.
Elle s’effondre, groggy.
– Will, occupe-toi d’elle. Fais en sorte qu’elle se taise.
Tandis que le jeune homme s’extirpe du canapé avec difficulté, Raphaël jette un œil par la fenêtre. Il ne voit pas la voiture, elle s’est arrêtée après la ferme, sans doute devant la remise.
William récupère Sandra qui gémit de douleur et saigne abondamment. Arcade sourcilière explosée. Il la tient dans ses bras puissants, pose une main sur la bouche.
– Reste tranquille…
A côté de lui, son fidèle Beretta. Chargé à bloc par Raphaël. Deux flingues valent mieux qu’un. »

Acheter ce livre

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Giebel Purgatoire des innocents


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge