Le meilleur du monde, Virginia Bart

meilleur du mondeLe meilleur du monde, Virginia Bart paru le 8 Janvier 2015 chez Buchet Chastel, 149 pages.

C’est le second livre de Virginia Bart chez le même éditeur après L’homme qui m’a donné la vie.

L’histoire :

L’héroïne de ce roman passe ses vacances à Sète comme chaque été en compagnie de Nicolas, l’homme qui partage sa vie depuis de longues années. Depuis trop longtemps peut-être ?
Elle s’ennuie et envie jusqu’à ses amis parisiens et leurs soirées branchées d’une vacuité étudiée. Elle recroise alors Christophe qui fut autrefois son amant. Et son premier amour également. Issus de milieux différents, leur histoire, pourtant belle, s’était arrêtée. L’héroïne avait d’autres projets d’avenir à l’époque, guidée par ses parents et sa réussite scolaire. Aujourd’hui, rien n’est pareil. Et si cette rencontre sonnait pour cette femme qui approche la quarantaine comme le nouveau départ dont elle n’osait rêver ? Mais peut-on réellement se réinventer aussi facilement ? Et s’affranchir du fossé qui sépare les êtres ?

Mon avis :

Un roman court mais dense dans lequel la trame, pourtant simple, est traitée de manière neuve grâce à un personnage complexe et difficile à appréhender. La fin est édifiante avec une tension qui va croissante et ne saurait laisser le lecteur totalement indifférent. Malgré l’écriture à la première personne, difficile de ne pas rester légèrement spectateur de ce récit un peu à l’image de la narratrice par rapport à sa propre vie sur laquelle, malgré des choix affirmés, elle semble n’avoir pas réellement de prise.
Une écriture limpide et directe sert cette jolie histoire avec ce qu’il faut de tristesse.

Place à l’extrait :

   « Je me sens légère, parfaitement bien. Les obsédantes et obscures pensées qui ont toujours constitué l’arrière-fond de mon existence ont enfin disparu. Je suis pleine et entière. Une et indivisible. Quand nous arrivons dans le centre, il m’emmène dans un bistrot à vin du marché des Halles. Je connais bien l’endroit. J’y accompagnais souvent ma grand-mère pour acheter du poisson et des légumes. Mais je ne m’y étais jamais attardée. Il m’apparaît sous un jour totalement nouveau. Nous buvons du picpoul au comptoir au milieu d’une clientèle populaire, saoule et gaie. Le lieu, comme tous ceux que Christophe me fera découvrir par la suite, possède une aura unique qui tient autant à son caractère authentique qu’au regard qu’il porte sur lui. Je le quitte en début d’après-midi pour aller chercher une voiture de location tandis qu’il se rend à une répétition de son groupe en vue d’un concert qui a lieu le lendemain au pub où nous nous sommes retrouvés l’été précédent. »

Acheter ce livre

fnac livraison gratuite
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acheter ce livre : Acheter Le meilleur du monde, Virginia Bart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge